Votre marché immobilier local


Quelques réformes !

-Au niveau Fédéral :

1. La réforme des successions et des régimes matrimoniaux :

Le cadre du partage des successions est après décès (modification des règles entourant le rapport et la réduction des donations, …). La réforme des régimes matrimoniaux, quant à elle, vient notamment clarifier certaines zones d’ombres autour de l’application du régime légal, renforcer la protection du conjoint économiquement « plus faible » dans le cadre d’un régime de séparation de biens et adapter le droit successoral du conjoint survivant.

2. La réforme de la vente publique:

-En vigueur le 1er mai 2018. Objectif étant de simplifier la procédure. -3 grandes nouveautés : - a) la suppression de la faculté de surenchère pour les ventes publiques judiciaires et amiables à forme judiciaire - b) la possibilité de bénéficier d’une condition suspensive d’octroi d’un financement pour celui qui a remporté les enchères, -c) l’ancrage de la vente dématérialisée.


Au niveau Régional

EN WALLONIE : L’AMNISTIE DES ANCIENNES CONSTRUCTIONS VIENT SOULAGER LES CITOYENS

Depuis le 17 décembre 2017, jour de l’entrée en vigueur du décret relatif aux infractions urbanistiques, certains actes et travaux infractionnels réalisés avant le 1er mars 1998 bénéficient désormais d’une « amnistie » ! En effet, actuellement, un grand nombre d’habitations en Wallonie comporte au moins une infraction urbanistique. Or, ces infractions étaient susceptibles de créer des situations de blocage en cas de vente. Concrètement, cette amnistie concerne des travaux tels que : annexe, terrasse, véranda, vélux, carport, abri de jardin, piscine, abattage d’arbre,… Si ces travaux ont été effectués sans permis (ou en méconnaissance du permis) avant le 1er mars 1998, ils ne sont plus considérés comme étant des infractions urbanistiques et ne peuvent plus faire l’objet de poursuites pénales ou civiles. Ce mécanisme s’applique de plein droit : le citoyen ne doit accomplir aucune démarche ou formalité pour pouvoir bénéficier de cette amnistie. En cas de vente, renseignez vous auprès de l’urbanisme, votre consultant immobilier avec l’appui de votre notaire,


FISCALITÉ WALLONNE en vigueur le 1er janvier 2018 :

Instauration d’un abattement des droits d’enregistrement de 20.000 € en cas d’acquisition d’une unique habitation servant de résidence principale (moyennant certaines conditions) :

-plus de droits d’enregistrement sur les premiers 20.000 € de votre achat (ce qui correspond à une économie de 2.500 €). - Cet abattement permet dès lors de réduire les frais d’acte d’achat et favorise l’accès à la propriété. - Cet abattement peut être cumulé avec l'application du taux réduit de 6% en cas d'acquisition d'une habitation modeste. - -Baisse des droits d’enregistrement pour la vente en viager : un taux réduit de 6% est désormais applicable aux ventes en viager, moyennant certaines conditions, et poursuivant un double objectif : -pouvoir acquérir un bien sans être contraint de détenir un apport préalable important -assurer à nos aînés la possibilité de rester dans leur résidence principale.

ACTIVITÉ IMMOBILIÈRE – ANALYSE RÉGIONALE (3e trimestre de 2018)

Le nombre de transactions immobilières a augmenté dans chacune des régions. La Wallonie en 2018, qui équivaut à environ 1/3 du volume immobilier belge, a connu la plus forte croissance de l’activité immobilière en comparaison au 3e trimestre.

Le nombre de transactions y a augmenté de +7,1 % lors du dernier trimestre. Par rapport au 4e trimestre de l’année précédente, l’activité en Wallonie a augmenté pour se retrouver tout juste sous les 3 %.

La Wallonie n'avait jamais connu un nombre si élevé de transactions immobilières en un trimestre.

Au niveau des provinces, chaque province wallonne participe à l’augmentation régionale.

Les plus fortes augmentations du nombre de transactions immobilières ont été constatées dans les provinces de Namur (+9,0 %), Liège (+6,1 %) et du Hainaut (+5,8 %).


PRIX MOYEN DES MAISONS PAR COMMUNE

VOTRE ARRONDISSEMENT DE DINANT L’arrondissement de Dinant se compose de plusieurs zones : Les communes au nord, qui se trouvent sur l’axe autoroutier E411 vers le Luxembourg ou avec un accès facile vers cet axe : Hamois, Ciney, Havelange, Anhée, Yvoir, et Rochefort avec des prix moyens oscillant entre 173.000 EUR et 236.000 EUR. La commune de Hamois affichait, pour la première fois, un prix moyen au-dessus de 200.000 EUR en 2017, et ce seuil continue à se confirmer en 2018. La zone frontalière avec la France qui offre des prix moyens contrastés, d’une part Onhaye (187.000 EUR), et d’autre part Hastière (105.000 EUR). Toutes deux pratiquement à égale distance de Dinant, mais l’une avec un accès aisé et direct via la route Charlemagne à Dinant et l’autre pas. Hastière est en moyenne la commune la moins chère de l’arrondissement de Dinant et le prix moyen est en recul par rapport à 2017. La partie centrale de l’arrondissement avec les communes de Dinant et de Houyet et le sud de l’arrondissement qui se trouve également en zone frontalière, dont les prix moyens s’échelonnent entre 122.000 EUR et 168.000 EUR. Somme-Leuze qui est la commune la plus à l’est de la province de Namur en Famenne, traversée par la Nationale 4 et possédant deux zones d’activités économiques. Le prix moyen d’une maison y est de 153.163 EUR. . Réf : www.notaire.be


PRIX MOYEN DES MAISONS PAR COMMUNE

L’arrondissement de Namur se compose de plusieurs zones : Les communes situées dans l’axe de la E411 (Bruxelles – Luxembourg), c’est-à-dire, Gembloux, Eghezée, La Bruyère, Namur, Profondeville et Assesse avec des prix moyens de 231.000 EUR à 255.000 EUR. Ces communes affichent les prix moyens les plus élevés de la province de Namur. La commune de Gesves affichant le prix moyen le plus élevé de la province et influençant à la hausse la commune de Ohey adjacente. Andenne, situé dans l’axe de la E42 (Charleroi – Liège), dont le prix moyen de 180.514 EUR est inférieur à toutes ses communes limitrophes. Les communes longeant la Sambre ou avoisinantes - Jemeppe-sur-Sambre, Sambreville, Fosses-la-Ville et Floreffe affichant des prix moyens entre 161.000 EUR et 207.000 EUR. Seule la commune de Floreffe affiche un prix moyen dépassant les 200.000 EUR. Ces communes présentent néanmoins un prix moyen inférieur au prix moyen de l’arrondissement (221.750 EUR). Sombreffe se trouvant au carrefour de 3 provinces (Brabant Wallon, Hainaut et Namur) affiche un prix moyen de 213.193 EUR, en stagnation par rapport à 2017. Fernelmont se trouvant pratiquement à égale distance des deux grands axes routiers traversant la province affiche le meilleur 2ème prix (256.044 EUR) de la province de Namur. Mettet se trouvant enclavé dans l’arrondissement Dinant affiche un prix moyen de 205.952 EUR, en augmentation par rapport à 2017. La carte suivante zoome, d’une part, sur le prix moyen en 2018 dans les communes de l’arrondissement de Namur et, d’autre part, sur l’évolution de ces prix moyens entre 2017 et 2018. Nous ne donnons pas d’évolution à Ohey en raison du nombre restreint d’observations en 2017.Réf : www.notaire.be

Suzanne Leshime, votre consultant immobilier

www.leshimedelimmobilier.be

8 vues